Image montrant une atteinte dermatologique due à la dépigmentation (Ochronose exogène)

Le Tcha (Dépigmentation) a la peau dure

Entre suivisme (tendance ou mode) et perte d’estime de soi, ce phénomène de société a cours depuis des décennies en Afrique. Autrefois limité à la gent féminine, il s’est peu à peu étendu aux hommes. De nos jours, ce sont les enfants tout âge confondu qui en sont victimes malgré eux. Mais comment sommes-nous arrivés à ce niveau ? Est-ce par ignorance des effets de la dépigmentation (Tcha) sur la santé ou par choix délibéré ?

La tendance…

Au début, la pratique de la dépigmentation s’observait plus dans une couche particulière de la population africaine : celle des travailleuses du sexe (prostituées). On pouvait facilement comprendre que celles-ci y ont recours dans le souci d’attirer plus de clients. L’homme noir étant « obnubilé par tout ce qui est clair ». Est-ce un corolaire des siècles d’esclavage et de colonisation, pourrait-on se demander ? Une sorte de Syndrome de Stockholm. La peau claire ayant été le bourreau de l’homme noir, ce dernier l’a idéalisé au point de considérer la femme de même teint de peau comme plus attirante ou méritante toutes ses faveurs. C’est ainsi que dans le souci de ne pas perdre leur homme, certaines femmes africaines mariées se sont mises également dans le jeu. C’est devenu tendance.

L’émancipation…

Ensuite vint l’ère de l’émancipation de la femme. La femme africaine, qui autrefois ne pouvait pas afficher clairement ou dire ouvertement son « genre d’homme », commença à le faire. Il s’est avéré donc qu’homme comme femme notre psychisme fonctionne de la même manière sur ce plan. La femme noire aussi est « obnubilée par tout ce qui est clair ». Ayant compris le jeu, certains hommes africains s’y ont mis pour être adulés des femmes africaines. Une manière aussi de les garder au pays, pour qu’elles ne songent pas à traverser les océans (Rire).

L’émancipation a aussi conduit certaines femmes africaines à faire délibérément le choix de la dépigmentation pour s’afficher aux yeux de la société comme des modèles en dépit des conséquences sanitaires.

Le jeu de séduction…

Jusque-là on comprend que dans le jeu de séduction, le psychisme humain ne fonctionne pas toujours au genre. Donc tout ingrédient utilisé pour attirer l’attention ou avoir la faveur de l’autre passe. Même si cela dégrade la santé sur le long terme ; le but serait déjà atteint. C’est ainsi que la pratique de la dépigmentation a cours depuis des décennies sous nos cieux.

Les effets de la dépigmentation sur la santé

Revenant aux effets de la dépigmentation (Tcha) sur la santé, ils sont multiples. Avons-nous besoin de les citer ? Juste une recherche sur internet et vous avez toute une liste. Néanmoins rappelons quelques-uns :

– Les atteintes dermatologiques diverses :

  • Infectieuses : gale humaine, dermatophyties, dermohypodermites bactériennes, etc.
  • Non infectieuses : acné, vergetures, etc.
  • Troubles pigmentaires : ochronose exogène, hyperpigmentation inter phalangienne, etc.
  • Tumeurs cutanés : carcinomes cutanés (cancers de la peau)

– Les atteintes systémiques :

  • Syndrome de Cushing
  • Diabète
  • HyperTension Artérielle
  • Troubles neurologiques : neuropathies périphériques, amnésie, troubles du sommeil, etc.
  • Néphropathies (atteintes des reins)

Ces effets ne sont rien d’autres que les effets d’une utilisation prolongée des corticoïdes.

Les corticoïdes…

En Médecine, les corticoïdes (glucocorticoïdes ou corticostéroïdes) sont des médicaments classés dans la famille des anti-inflammatoires, précisément les anti-inflammatoires stéroïdiens. Ils sont utilisés dans le traitement de pathologies pulmonaires (bronchite aiguë, asthme) ; de la maladie de Horton (inflammation de l’aorte) ; de la bronchopneumopathie chronique obstructive ; de la polyarthrite rhumatoïde ; de l’eczéma, des dermatites atopiques ; des vascularites (inflammation des vaisseaux sanguins) ; des troubles de la sphère ORL (sinusite, rhinopharyngite, laryngite, etc.).

En pratique courante, leur utilisation se fait de façon contrôlée et/ou sur une courte durée. En faire une utilisation étendue et prolongée expose à des effets secondaires qui peuvent être très lourds (exemple : défaut de cicatrisation après une césarienne par amincissement et fragilité de la peau). Mais c’est justement ce qui est fait lors de la dépigmentation ; une utilisation sur une grande surface de la peau, à forte dose et sur une longue période. Puisque les produits de dépigmentation contiennent des corticoïdes (corticoïdes oraux, par voie injectable et à appliquer sur la peau) et aussi de l’hydroquinone, etc.

Mais… Pourquoi ?

Avec l’évolution que connait actuellement la pratique, on est en droit de se demander : Pourquoi y impliquer les enfants ?

Pourquoi impliquer des êtres innocents qui n’ont rien demandés à votre jeu de séduction malsain ? Ces êtres à peau fragile, dont l’immunité est en cours de constitution. Pourquoi fragiliser davantage leur peau ? Pourquoi affaiblir leur immunité, qui n’est pas encore robuste et les exposer aux infections ? Pourquoi leur ajouter inutilement un facteur de risque de maladies cardiovasculaires et métaboliques ?

Pour certaines mères, l’idée serait qu’en dépigmentant très tôt l’enfant, il pourrait garder ce teint clair le restant de sa vie (Bullshit !). On n’oublie que la couleur de peau est définit par les gènes. Et que notre peau est noire parce qu’elle contient assez de mélanine (pigment naturel) pour nous protéger des rayons ultraviolets du soleil.

Le Tcha (Dépigmentation) a la peau dure. Nous devons certainement travailler dessus sur des générations.

Dr. Mahunan

Médecin généraliste, Epidémiologiste
« Mahunan » en langue locale béninoise « Fon » est l’équivalent de « Dieu donné » en français. Je suis un Médecin généraliste Béninois, diplômé d’État exerçant à Cotonou (Bénin). Aussi, je suis actuellement en spécialisation en Epidémiologie.

Articles similaires

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

English EN Français FR

No products in the cart.

Discutons...
Besoin d'Aide ?
Salut !!! Je suis Dr. Mahunan

Que puis-je pour vous ?