L’atmosphère glaciale

Sous les tropiques ou en été, c’est un phénomène très fréquent. En raison des fortes températures liées au climat de cette partie du globe ou à la période de l’année, la tendance dans les bureaux/offices des administrations, des entreprises/sociétés, et des maisons/habitations des plus nantis est cette atmosphère glaciale faisant croire qu’on vit en Arctique. Cela donne la fausse impression d’une belle vie, mais… pas forcément.

Les êtres vivants…

Dans le règne animal dont fait partie l’être humain, il existe deux catégories d’êtres vivants selon leur capacité d’adaptation à la température ambiante : les homéothermes et les poïkilothermes.

Les hétérothermes, ou précisément les poïkilothermes sont les animaux dont la température interne n’est pas stable, n’est pas régulée. Elle varie en fonction de la température ambiante, c’est-à-dire la température du milieu extérieur où ils se trouvent.

Par opposition aux poïkilothermes, les homéothermes ou animaux à « sang chaud », arrivent à conserver dans certaines limites leur température interne constante, quelles que soient les variations de la température ambiante.

Le corps humain…

L’être humain étant un homéotherme, il peut donc conserver dans une certaine mesure sa température interne qui tourne autour de 37 degrés Celsius.

La zone de confort thermique se situe entre 20 degrés Celsius et 32 degrés Celsius.

D’après GIAJA

La chaleur…

Ainsi, quand il fait plus chaud à l’extérieur, le corps humain met en place des mécanismes d’adaptation comme la vasodilatation cutanée. Il s’agit d’une augmentation du calibre des vaisseaux sanguins de la peau, permettant au sang de céder plus facilement l’excès de chaleur dû à l’élévation de la température ambiante. La sudation (transpiration) s’y associe pour faire évaporer la chaleur.

Le froid…

A l’inverse, quand il fait trop froid/frais, il se produit une vasoconstriction cutanée. Le calibre des vaisseaux sanguins de la peau se resserre bien fort pour conserver le peu de chaleur dans le corps. Le frisson peut s’y ajouter quand le corps commence à produire de la chaleur pour augmenter la température interne.

Le thermostat…

Selon la zone climatique du globe où l’on vit de façon permanente, le thermostat du corps humain qu’est l’hypothalamus règle un point de consigne à partir duquel les mécanismes d’adaptation sont déclenchés au besoin. C’est sur cela que joue l’acclimatement.

Le climatiseur…

Le climatiseur est un très bon appareil qui nous aide à ramener la température ambiante dans la zone de confort thermique.

L’efficacité professionnelle est à son maximum quand la température tourne autour de 21 degrés Celsius.

William FISK

Problème !?!

Mais le problème reste l’usage abusif, consistant parfois à le régler à une température extrêmement basse. Ce faisant nous déplaçons brutalement le point de consigne du thermostat du corps, et nous nous exposons aux effets néfastes d’une hypothermie (situation accidentelle et anormale où la baisse de la température interne d’un homéotherme en dessous de 35 degrés Celsius ne permet plus d’assurer correctement les fonctions vitales, et entraine une dépression du système nerveux).

Effets négatifs…

Comme effets néfastes, nous pouvons citer : des phases de troubles de la mémoire (oubli), d’apathie (nonchalance), ou de difficulté d’élocution (parler), des troubles du jugement et d’adaptation à la situation (le changement brusque de température), des troubles urinaires comme une polyurie (urines abondantes).

Sans oublier tous les problèmes respiratoires liés à la qualité de l’air conditionné (irritation des yeux, du nez, ou de la gorge, la toux, les infections respiratoires).

Important…

La différence de températures entre votre bureau climatisé (ou voiture) et l’extérieur ne doit pas dépasser les 8 degrés Celsius, vous risquez un choc thermique au cas échéant. Et il faut éviter de régler d’emblée votre climatiseur sur 18 degrés Celsius quand il fait chaud dehors.

Dr. Mahunan

Médecin généraliste, Epidémiologiste
« Mahunan » en langue locale béninoise « Fon » est l’équivalent de « Dieu donné » en français. Je suis un jeune médecin généraliste diplômé d’État exerçant à Cotonou, au Bénin. Aussi, je suis actuellement en spécialisation en Epidémiologie.

Articles similaires

02 Comments

Leave A Reply

English EN Français FR

No products in the cart.

Discutons...
Besoin d'Aide ?
Salut !!! Je suis Dr. Mahunan

Que puis-je pour vous ?