Nos Travaux Scientifiques

LES NEUROPATHIES PERIPHERIQUES CHEZ LES PATIENTS INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES HEMODIALYSES AU CNHU-HKM DE COTONOU EN 2022 : FACTEURS ASSOCIES ET QUALITE DE VIE.

Les neuropathies périphériques (NP) désignent une atteinte d’une ou de plusieurs structures du système nerveux périphérique. Ce sont des complications bien connues de la maladie rénale chronique. La présente étude a permis de déterminer les facteurs associés aux NP chez les patients insuffisants rénaux chroniques hémodialysés, tout en appréciant la qualité de vie de ces patients.

Il s’agissait d’une étude transversale analytique menée du 11 août au 30 novembre 2022 sur tous les patients insuffisants rénaux chroniques hémodialysés à la Clinique Universitaire de Néphrologie et d’Hémodialyse du CNHU-HKM de Cotonou. Les patients âgés de 18 ans ou plus ont été inclus après avoir donné leur consentement. Le diagnostic des NP était fait sur la base du Total Neuropathy Score clinique (TNSc) et confirmé par un Sudoscan. Les données recueillies avec un questionnaire numérisé KoboCollect ont été traitées avec Microsoft Excel 2013 et analysées avec le logiciel R version 4.2.2.

Cent six patients ont été inclus dans l’étude. Ils étaient principalement âgés de 50 ans ou plus (48,1%) et 98,1% étaient sous hémodialyse depuis plus d’un an. La fréquence des NP était de 90,6% avec le TNSc et de 89,6% au Sudoscan. Les facteurs « Alcoolisme » (ORa = 0,11 ; IC à 95% : 0,02 – 0,51 ; p-valeur = 0,01) et « Age ≥ 50 ans » (ORa = 4,71 ; IC à 95% : 1,03 – 34,19 ; p-valeur = 0,07), étaient associés et augmentaient la probabilité de survenue des NP. La qualité de vie de ces patients était globalement de niveau moyen (51,1%).

La fréquence des NP était très élevée chez les patients insuffisants rénaux chroniques hémodialysés au CNHU-HKM de Cotonou en 2022. Le Sudoscan tout comme le TNSc permettrait de faire un meilleur diagnostic des NP. Vu leur impact sur la qualité de vie des patients, il est nécessaire de dépister les NP précocement avec le TNSc en absence du Sudoscan.

FACTEURS PREDICTIFS DE DECES PAR COMA DANS LE SERVICE POLYVALENT D’ANESTHESIE-REANIMATION DU CNHU-HKM DE COTONOU, BENIN.

Le coma est une abolition de la conscience et de la vigilance en réponse aux stimulations. La mortalité qui en découle a considérablement diminué dans les pays occidentaux, mais elle reste élevée dans les pays d’Afrique subsaharienne. La présente étude a permis de ressortir les facteurs qui expliquent cette mortalité élevée par coma, précisément dans le S.P.A-R du CNHU-HKM de Cotonou.

Il s’agissait d’une étude transversale descriptive et analytique, qui a inclus les patients de tout âge admis dans le S.P.A-R, sur la période de janvier 2015 à juin 2017, avec une altération de l’état de conscience (ou l’ayant présenté en cours d’hospitalisation), évaluée selon le score de Glasgow ou le score de Blantyre. La collecte rétrospective des données a été faite avec des fiches de dépouillement élaborées à cet effet. Les données que nous avons recueillies ont été saisies, puis analysées avec le logiciel Epi Info version 7.2.2.16.

Au total 502 cas de coma ont été inclus dans cette étude. 255 femmes (50,8%) contre 247 hommes (49,2%), pour un sexe ratio (H/F) de 0,97. L’âge des patients a varié de 0 à 91 ans avec une moyenne de 41,5 ± 20,5 ans. Les artisan.e.s (n = 99) étaient la profession la plus représentée (19,7%). Le taux de décès par coma dans le S.P.A-R du CNHU-HKM de Cotonou de janvier 2015 à juin 2017 était de 68,9%. Les facteurs prédictifs de décès par coma dans le S.P.A-R étaient : « score de Glasgow < 8 » (ORa = 6,3 ; p-valeur = 0,00) ; « complications circulatoires » (ORa = 5,4 ; p-valeur = 0,00). Les survies à 5 jours, à 14 jours et à 28 jours d’hospitalisation des patients dans le coma étaient respectivement de 50%, 25% et 12,5%.

Du fait de l’urgence que constitue le coma, il convient de s’assurer et de restaurer un bon état hémodynamique et respiratoire, suffisant pour permettre d’établir le diagnostic et d’en éliminer les diagnostics différentiels. L’évolution clinique des patients dans le coma n’est toujours pas prévisible en raison des nombreux facteurs qui l’influencent.

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous n'enverrons une notification que lorsque nous publierons de nouveaux articlesproduits et services ou des mises à jour pour l'un de nos produits ou services existants.

No products in the cart.

Discutons...
Besoin d'Aide ?
Salut !!! Je suis Dr. Mahunan

Que puis-je pour vous ?