Illustration conceptuelle d’un virus Sars-CoV-2 responsable de la maladie Covid-19.

J’ai fait ma Covid…

Cela pourrait s’apparenter à une expression en vogue, mais c’est la réalité du moment. Nous faisons face à une nième vague de la COVID-19. Et tout porte à croire que ce microbe ne nous lâchera pas de sitôt. Nous luttons âprement mais nous ne sommes pas au bout de nos peines. Il est coriace et vivace. Il mute et devient plus virulent, plus contagieux et résistant.

>> À télécharger : Weekly Epidemiological update on COVID-19 – 31 August 2021

« Seuls les morts ont vu la fin de la guerre »

Auteur inconnu

Nous avons crié trop tôt victoire alors que nous venons à peine de finir quelques batailles avec des résultats mitigés. Nous nous sommes remis à nos habitudes d’avant, négligeant tout ce qui est essentiel. Nous nous confiions aux Saints et à Dieu espérant nous défaire du mal. Et voilà ça reprend de plus bel, le faucheur du moment a repris service. Comme l’aurait dit Platon « Seuls les morts ont vu la fin de la guerre ». Pour ce qui est des vivants, les batailles continuent jour après jour.

La sélection naturelle

Nous y passerons tous, si tant est que nous visons une certaine immunité collective. Qu’elle soit naturelle ou induite par des produits de synthèse fabriqués par les humains dans leur quête de survie. Au bout de ce processus, la nature, le hasard ou Dieu créateur dans sa grande souveraineté fera le choix de ceux qu’il juge meilleur pour perpétuer l’espèce humaine. Nous parlons ainsi de la sélection naturelle.

>> À lire : Combien de doses ???

Le soignant tout comme l’individu lambda sont exposés. L’un par son métier qui le met le plus souvent en contact avec des malades, y compris ceux de COVID-19. L’autre par son insouciance vis-à-vis des gestes barrières (lavage des mains, port de masque, respect de la distanciation physique). Le tout dans un contexte de méfiance vis-à-vis des vaccins développés en urgence pour faire face à cette crise sanitaire majeure.

Nos armes actuelles

La question qui mérite d’être posée est… Les armes dont nous disposons pour le moment sont-elles à la hauteur de l’adversaire ? Pour cela, passons en revue chacune de ces armes.

Un bon lavage des mains à l’eau et au savon dure en moyenne trente (30) secondes. Il doit être répété tout au long de la journée à chaque fois que cela est nécessaire. Son efficacité est estimée à au moins 36%.

Le lavage des mains réduirait de 36% le risque d'infection par la Covid-19 et ses variants. Source : WHO Africa
Source : WHO Africa

Un masque bien porté en tout temps ou à chaque fois que l’on n’est pas seul, réduit considérablement le risque de contamination. Il faut le changer à chaque fois que cela est nécessaire. Il offre une réduction relative du risque d’infection d’au moins 18% à 31%.

La distanciation physique dont l’efficacité n’est plus à démontrer, puisqu’elle limite le contact interhumain favorable à la contamination par le virus.

La plupart des vaccins anti-Covid développés sont des vaccins à ARN messager (une nouvelle technique de fabrication de vaccins à partir d’un fragment de matériel génétique du microbe). Ils ont obtenus une autorisation d’utilisation d’urgence compte tenue de la situation actuelle. Leur efficacité avoisinerait 90%.

>> À lire : Combien de doses ???

Un médicament anti-Covid est actuellement en cours de développement par un laboratoire de renom. Il réduirait de 77% le risque de développer une forme grave de la COVID-19.

Tout ceci mis en commun nous permettra certainement d’éviter de faire la Covid.

Dr. Mahunan

Médecin généraliste, Epidémiologiste
« Mahunan » en langue locale béninoise « Fon » est l’équivalent de « Dieu donné » en français. Je suis un Médecin généraliste Béninois, diplômé d’État exerçant à Cotonou (Bénin). Aussi, je suis actuellement en spécialisation en Epidémiologie.

Articles similaires

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

English EN Français FR

No products in the cart.

Discutons...
Besoin d'Aide ?
Salut !!! Je suis Dr. Mahunan

Que puis-je pour vous ?