Je me meurs…

On les estime à plus d’un quart de milliard (339 millions en 2016), ces personnes qui à chaque crise vivent l’angoisse permanente d’une mort imminente. Il est très courant chez les enfants. Il dure dans le temps. Il effraie au moment des crises. Les crises surprennent partout, à tout moment et peuvent être sans limite. Parlons de l’asthme, puisque c’est de lui qu’il s’agit.

Qu’est-ce qui se passe au juste dans mes poumons ?

Euh… rien de compliqué, je t’explique.

C’est juste que tes bronches (conduits d’air dans les poumons) sont plus sensibles que chez le commun des mortels. Du coup, quand tu t’exposes à certaines substances présentes dans l’air ou quand tu te retrouves dans certaines circonstances (voir les facteurs déclenchants), cela irrite les bronches ou entraîne leur inflammation. Il se produit alors une hyperréactivité des bronches (hypersécrétion de mucus et hypertrophie des glandes à mucus), ce qui finit par entraîner leur obstruction. Le conduit d’air étant réduit, tu auras des difficultés à respirer. L’air force le passage, ce qui crée le sifflement (tes poumons sifflent). Rappelle-toi de comment nous faisons pour siffler… on resserre la bouche, et on force l’air à sortir. Voilà !

Sans l’oxygène présent dans l’air, pas de vie.

Qu’est-ce qui déclenche les crises ?

Les allergènes (substances ou particules déclenchant une réaction allergique) sont plus en cause dans ces crises.

  • Les allergènes dans les maisons : acariens dans la literie, les tapis et les meubles rembourrés ; squames des animaux de compagnie (chat, chien, etc.)
  • Les allergènes extérieurs : pollens, moisissures
  • La fumée du tabac (encore lui)
  • Les produits chimiques irritants sur le lieu de travail (exemple de l’odeur de la colle forte ou de la peinture)
  • La pollution de l’air
  • L’air froid (la climatisation)
  • Les émotions fortes (peur ou colère)
  • L’exercice physique
  • Certains médicaments, surtout l’Aspirine et d’autres Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS)

Quelques conseils pratiques…

  • Eviter tous les allergènes, c’est le premier traitement. Il est très efficace s’il est bien respecté, au mieux.
  • Supprimer le tabac des habitudes de vie ou éviter la compagnie des fumeurs, c’est toujours mieux.
  • Porter des masques pour limiter l’effet de la pollution de l’air et des produits chimiques irritants.
  • Réduire l’usage des climatiseurs si l’entretien de ces derniers n’est pas régulier, parce qu’ils peuvent être des niches d’allergènes.
  • Limiter au maximum l’utilisation d’Aspirine et des autres AINS.
  • Avoir toujours sur soi son traitement des crises aiguës (la forme inhalée ou spray)

L’asthme nous fout la trouille de notre vie, s’il ne nous arrache pas notre vie. Soyons aux aguets.

Crédit photo : https://images.app.goo.gl/W6NJGgXS73424WiTA

Dr Mahunan

Médecin généraliste
« Mahunan » en langue locale béninoise « Fon » est l’équivalent de « Dieu donné » en français. Je suis un jeune médecin généraliste diplômé d’État exerçant à Cotonou, au Bénin.

Articles similaires

02 Comments

  1. Merci beaucoup Dr Mahunan pour ces messages clairs et nets pour la population sur l'asthme. Merci et bon courage.

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No products in the cart.