Mon expérience avec les Kinésithérapeutes

Kiné… quoi ? Kinésithérapeute. Faisons court, utilisons juste Kiné.

De quoi s’agit-il ?

Le Kinésithérapeute (Kiné) est un praticien hospitalier ou libéral qui exerce la Kinésithérapie. La Kinésithérapie étant une profession de santé et une science clinique qui emploie le mouvement dans le but de renforcer, maintenir et rétablir les capacités fonctionnelles.

Les Kinés ne sont pas connus chez nous (Bénin), ou ils sont peu connus. Parfois la population les assimile aux simples masseurs (dont l’objectif est la relaxation), et ce n’est pas juste. Etre réduit au simple masseur après les trois (03) premières années d’études universitaires en sciences de la santé, c’est un peu frustrant. Quand bien même dans le système d’étude français la Massothérapie (technique antalgique direct utilisant les massages) peut être combinée à la Kinésithérapie donnant la Masso-kinésithérapie. Ce qui n’est pas le cas dans notre système d’étude. Encore que les massages sont à proposer avec prudence.

D’autres les confondent aux coachs sportifs, ce qui n’est pas totalement vrai. Quand bien même les deux auraient suivi la même formation de base, chacun a son champ de prédilection. Je dirai que quand tout va bien et que vous n’avez pas d’antécédents de douleurs articulaires ou autres, vous avez besoin d’un coach sportif pour votre entretien physique. Mais quand il y a un couac, le Kiné vous serait d’une grande utilité.

Dans l’exercice de sa profession, le Kiné utilise plusieurs techniques à savoir : la mobilisation (les mouvements), les postures (techniques pour bien se tenir), l’entretien et le renforcement des muscles, la reprogrammation sensori-motrice (stimulation des sens pour induire des mouvements).

Deux expériences…

Un jeune de la trentaine avec un antécédent de traumatisme du genou étant plus jeune, qui souffrait d’une arthrose fémoro-patellaire (usure de l’articulation du genou donnant des douleurs articulaires et une limitation des mouvements) a eu une première expérience globalement satisfaisante avec un Kiné que je vous raconte. Au début de ses séances avec le Kiné (puisqu’il y a plusieurs séries), il m’a rapporté : « Oh docteur, j’ai encore plus mal qu’avant. On dirait que ce sont les séances de Kiné qui aggravent mon mal. Ah, c’est pénible ». A moi de lui répondre : « le travail du Kiné est complexe et demande du temps. Il doit pouvoir adapter ses connaissances à chaque patient qu’il a devant lui. Il a besoin de temps pour repérer les particularités de votre anatomie et proposer les techniques qui vous conviennent. Pour le début les antalgiques vous aideront à gérer la douleur, avec le temps vous verrez l’amélioration et vous pouvez vous en passer. Continuez donc ». Ce qu’il fit, et nous avons obtenu un très bon résultat. Avec la joie retrouvée, il raconte : “Ah maintenant ça va beaucoup mieux, j’ai même appris des mouvements spécifiques à faire si éventuellement les douleurs revenaient”.

Autre situation…

Une adulte d’un certain âge, la soixantaine donc ménopausée avec un antécédent de port de charge lourde, qui souffrait de discarthrose lombaire étagée (usure des disques, “sorte de coussins”, entre les vertèbres lombaires, “les os du dos”) a aussi eu une belle expérience avec un Kiné. Ce qui a progressivement changé son quotidien avec les douleurs du bas du dos.

Le Kiné reste votre meilleur allié, ne vous y opposez plus/pas quand votre médecin traitant vous le recommande.

Crédit photo : https://fr.freepik.com/photos-gratuite/gros-plan-physiotherapeute-travaillant-patient-clinique_5218091.htm

Dr. Mahunan

Médecin généraliste, Epidémiologiste
« Mahunan » en langue locale béninoise « Fon » est l’équivalent de « Dieu donné » en français. Je suis un jeune médecin généraliste diplômé d’État exerçant à Cotonou, au Bénin. Aussi, je suis actuellement en spécialisation en Epidémiologie.

Articles similaires

Leave A Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

No products in the cart.